Archives de Catégorie: développement touristique

Les interfaces homme machine dans le développement territorial, quel avenir ?

De nos jours, tous les territoires se trouvent en concurrence les uns contre les autres. Dans cette guerre sans merci une arme voit le jour et leur permet de rester toujours plus compétitif en attirant un maximum de visiteurs : l’innovation sur les interfaces homme machine. Tactile, géo localisation, et même communication par la pensée, tout est bon pour faire parler de son territoire et le rendre toujours plus attractif.

                                               Par Muriel Moliner

Lire la suite

Publicités
Tagué , , , ,

Les interfaces homme machine au service du développement territorial !

Aujourd’hui de nombreuses innovations voient le jour dans le domaine des interfaces homme-machine. Nouveauté que le tourisme et le développement territorial ont su s’approprier afin d’être présent sur ce domaine et d’être toujours plus performant.                                                                      

     (Par Muriel Moliner)

Lire la suite

Tagué , , , ,

Quand le voyageur devient agent de voyage…

Saviez vous que les consommateurs aujourd’hui sont prêts à vous aider à créer un produit, parler de vous et donner leurs opinions? Les voyageurs sont désormais au service de l’entreprise…

 Ils accordent aujourd’hui plus d’importance à l’opinion des autres voyageurs qu’à la publicité de l’entreprise. Ce concept s’appelle le guestsourcing et il est surtout utilisé pour l’entreprise touristique.  (source veille info tourisme) Estelle Payenchet

Lire la suite

Tagué

Les nouvelles technologies au service du tourisme

La technologie NFC (Near Field Communication) représente un enjeu majeur pour les services mobiles. En transformant le téléphone portable en porte-monnaie électronique, en badge d’identification ou en point d’accès pour lire des informations, elle va modifier notre perception du mobile. 

Par Xavier Manceau.

 

La technologie de communication de données sans contact est une mini-révolution dans le monde des terminaux mobiles.

La NFC est un mode spécifique de transmission sans fil de données à très courte portée (quelques cm). L’intérêt est sa simplicité d’utilisation (il suffit d’approcher l’émetteur à quelques centimètres du récepteur) et la multitude de possibilités.

Nice : ville pionnière

La ville de Nice va-t-elle démocratiser l’utilisation de la NFC ? Depuis le printemps 2010, Nice propose à ses habitants un bouquet de services fonctionnant sur la NFC.

Dans un premier temps, il s’agit de proposer des solutions dans les domaines du transport avec Veolia, du paiement avec les banques, de l’information culturelle et des voyageurs, de la valorisation du patrimoine et de l’éducation. Ces services sans contact mobiles permettent donc d’effectuer des paiements dans les magasins, de charger et valider ses titres de transports, de recevoir des points de fidélité ou des coupons et de les utiliser en caisse, ou encore de lire des affiches ou étiquettes interactives…

La NFC et le tourisme

Les loisirs et les visites culturelles constituent un enjeu majeur pour le développement économique des villes et villages. Les Technologies d’Information et de Communication (TIC) sont devenues incontournables pour valoriser les richesses du patrimoine.

Un groupe de personnes a pu tester en condition réelle trois types de services : les informations touristiques, le transport et l’achat dans de consommations dans un café, ce qui correspond aux trois industries moteurs dans l’application des technologies sans contact : le tourisme, le transport et le commerce.

Le tourisme tout d’abord avec la lecture d’étiquettes NFC, placées à des endroits touristiques. Le simple fait d’approcher son mobile NFC déclenche le lancement du navigateur interne et l’affichage d’une page d’information correspondante.. Les avantages du NFC dans ce domaine sont clairement la rapidité et la simplicité d’utilisation.

Ensuite, ils ont pris le tramway qui fonctionne dès à présent avec des cartes de transport sans contact (la carte Azur). Dans un premier temps, il faut placer son mobile à proximité d’une étiquette NFC pour acheter le titre de transport que l’on souhaite. Ensuite, il suffit d’approcher son mobile pour valider son passage, plutôt que sa carte. L’avantage principal est qu’il est possible de renouveler son abonnement ou d’acheter des tickets individuels immédiatement disponibles sur le mobile plutôt que de faire la queue devant un guichet ou un automate de la régie de transport local, ce qui représente un gain de temps réel.

Enfin, la troisième expérience a consisté à payer des consommations dans un café à l’aide des mobiles. L’opération est très simple, très proche de celle faite avec une carte de paiement standard. Une fois le montant affiché sur le TPE – Terminal de Paiement Electronique – apporté par le commerçant, on approche simplement le téléphone et on confirme l’achat avant obtention d’un reçu. Pour ceux qui s’inquièteraient au niveau de la sécurité des paiements, un code est nécessaire pour tout achat supérieur à 20 €.

On devrait avoir une généralisation de cette technologie dans nos téléphones portable en 2014. D’ici là, les villes auront le temps de mettre en place les équipements nécessaires et de préparer les interfaces mobiles.

Pendant ce temps, pour nous, il est temps de retourner au ticket de bus, à la carte bancaire et aux guides touristiques…

Tagué , , ,